ABI-RM

ABISSA Risk Management System est un système de gestion des risques et de contrôle interne (SCI) répondant aux procédures de contrôle Swiss Quality Assessment (SQA) de la FINMA.

ABI-RM

ABI-RM (ABISSA Risk Management System) est une application web de type SaaS – Software as a Service – accessible avec n’importe quel browser internet en mode "responsive". Cette particularité permet d’accéder au logiciel via tout type de browser standard sur un poste de travail, mais aussi depuis des stations mobiles (laptop, tablettes, smartphones). Le logiciel est hébergé en Suisse dans un centre de données hautement sécurisé.

Etablissement d'une matrice des risques
Le tableau de bord de ABI-RM
(cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Les Challenges

Avec ABI-RM, ABISSA propose les fonctionnalités suivantes:

      • Un système permettant de décrire les processus de l’organisation de manière simple et claire.
      • L'identification des risques de l'organisation et des contrôles qui s'y appliquent pour les mitiger.
      • Un outil de pilotage et d'aide à la décision pour le Comité des Risques.
      • Une vision synthétique de l'état du suivi des risques de l'organisation.

Détection et identification des risques

Soutien efficace au Comité des Risques

Surveillance et reporting

Etude de cas

Le système de contrôle interne (SCI) de cette société d’assurances focalisée sur un marché de niche reposait essentiellement sur des tableaux EXCEL. Confrontée à la corruption d’un des fichiers de base de ce système, la direction a souhaité mettre en œuvre un nouveau système, autonome et plus sûr.

La direction a rapidement été convaincue par la simplicité du logiciel ARM, mais aussi par la disponibilité immédiate d’un set de procédures métier de base.

Accompagnée dans la mise en place du système par une société de conseil, les collaboratrices et collaborateurs de la société d’assurances se sont rapidement formés à l’utilisation très conviviale du logiciel.  Les procédures disponibles ont été adaptées en quelques semaines. Une fois les risques identifiés et les principaux contrôles à effectuer saisis dans le système, une phase de tests intenses a pu débuter. Celle-ci s’est déroulée en parallèle au système EXCEL existant.

Après trois mois de tests, le système ARM a été définitivement adopté.